En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs Cliquer Ici

J'accepte
  • Nouveau produit
LA VIE DE SAINT SPYRIDON
search
  • LA VIE DE SAINT SPYRIDON
  • LA VIE DE SAINT SPYRIDON

LA VIE DE SAINT SPYRIDON

9,00 €
TTC

La vie de saint Spyridon de Trimythonte - racontée aux apôtres racontée aux enfants, Valeria Posachko, traduit du russe par Myriam Odaysky, 12 x 17 cm, 48 p. relié, avec de nombreuses illustrations en couleur de Ioulia Geroeva.

Quantité
En Stock

Tous les parents souhaitent donner à leur enfant les moyens de s’améliorer et d’avoir une vie heureuse. L’enfant prend exemple sur les personnes qui l’entourent et, bien souvent, il s’inspire des héros qu’il rencontre dans les livres. Les histoires qui le marquent le plus sont celles qui sont tirées de la vie réelle, et parmi elles, les plus belles sont les vies de saints.
Cette série réunit des vies de saints chrétiens, racontées avec talent par des écrivains pour les enfants. En lisant ces livres à votre enfant, vous lui donnez de magnifiques exemples d’amour et de bonté qui l’aideront à devenir meilleur et à être heureux. Ces temps de lecture partagée resteront dans sa mémoire et constitueront de merveilleux moments d’échange pour toute la famille.

Deux séances de lecture à voix haute.

Au IIIè siècle, sur l’île de Chypre, vivait un berger, bon et simple. Depuis son enfance, il travaillait en gardant les troupeaux. Lorsqu’il eût grandi, il rencontra une jeune fille dont il tomba amoureux et l'épousa. Ils eurent des enfants. Ensemble, ils vivaient, travaillaient, et ils étaient heureux. Pourtant, peut-être le simple berger ne serait-il pas devenu le pasteur de milliers de chrétiens si le Seigneur ne l’avait appelé à le servir. Spyridon dut d’abord supporter une pénible épreuve : sa femme bien-aimée tomba malade et mourut... Mais il ne désespéra pas et ne perdit pas courage. Au contraire, il consacra sa vie à se mettre au service des autres. En réponse à son humilité et à sa simplicité, à sa confiance et à la force exceptionnelle de sa foi, Dieu lui donna le don de faire des miracles. Ainsi qu’un don particulier : aimer chacun en s’oubliant soi-même.

Au Concile de Nicée, Spyridon demanda qu'on lui donne la parole. Tout d’abord, on refusa : « Un simple berger de Trimythonte, qu’a-t-il à nous apprendre ?... » Mais on finit par lui permettre de parler et les Pères demandèrent à Spyridon de mieux expliquer comment Dieu peut être un et en même temps trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Alors, le saint prit dans ses mains une simple brique — vous savez que les briques sont faites d’argile que l’on mélange avec de l’eau, et qu’elles sont ensuite cuites dans le feu... — l’évêque de Trimythonte serra fort la brique dans sa main et, que se passa-t-il ? Une flamme en sortit, de l’eau s’en écoula, et dans la main de Spyridon il resta de l’argile. Trois éléments en un seul objet ! Les philosophes comprirent immédiatement et furent d’accord : Dieu est vraiment tel que le disent les chrétiens : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. Le saint évêque Spyridon, grâce à sa confession de foi simple mais claire, ramena beaucoup d’hérétiques à la foi chrétienne.

l3jeu18e
4 Produits