En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs Cliquer Ici

J'accepte

ART VOCAL SACRÉ ET THÉOLOGIE

27,00 €
TTC

Art vocal sacré et théologie. Saints hymnographes et mélodes byzantins, Père Michel QUENOT, 14,7 x 21,5 cm, 200 p. relié.

Quantité
En Stock

  • Pour être le plus équitable possible, nous avons choisi de facturer les frais de livraison en fonction du poids de la commande. Avant de valider votre commande, vous aurez la possibilité d'estimer vos frais de livraison. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes questions aux 04.66.82.99.12 Pour être le plus équitable possible, nous avons choisi de facturer les frais de livraison en fonction du poids de la commande. Avant de valider votre commande, vous aurez la possibilité d'estimer vos frais de livraison. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes questions aux 04.66.82.99.12
  • L’acheteur a le droit de rétractation pendant un délai de 14 jours. Au cas où le client voudrait se rétracter, il est tenu de nous retourner les produits non ouverts, en état de revente. Ce retour se fait aux risques de l’acheteur. L’acheteur a le droit de rétractation pendant un délai de 14 jours. Au cas où le client voudrait se rétracter, il est tenu de nous retourner les produits non ouverts, en état de revente. Ce retour se fait aux risques de l’acheteur.

L'Égljse met, dès les premiers siècles, le chant au service de la parole de Dieu ? D'une beauté et d'une profondeur incomparables, cette hymnographie surprend par son abondance. Par son caractère liturgique, cette théologie en musique se comprend le mieux dans ce contexte, car la musique est au service de la parole.


C’est dans le premier chapitre intitulé « De la théologie en couleur à la théologie en poésie et en musique » que le Père Michel QUENOT établit le parallèle éclairant entre le chant liturgique et l’icône. Il écrit : « Les compositeurs de musique sacrée – musique qui répond à des canons particuliers et ne saurait être confondue avec la musique religieuse –, répondent aux mêmes exigences que les iconographes. Il leur revient prioritairement d’éviter la confusion entre le psychique et le spirituel, sachant que l’être humain adopte plus facilement une musique en lien avec ses passions. Une musique liturgique authentique s’inspire de l’ascétisme de l’Église sans pour autant la réduire à cela. De même que l’iconographe ne saurait – à l’inverse de l’artiste – donner libre cours à son imagination, assujetti qu’il est aux canons de l’Église forgés par la tradition, ainsi l’hymnographe et le mélode évoluent dans un cadre précis, dicté par la fidélité au message proclamé. Cet encadrement, loin de brider la créativité, permet de mieux développer la structure et de varier le rythme. Comment ne pas être frappé par l’harmonie entre le texte poétique et la musique, la correspondance rythmique et mélodique à l’atmosphère des fêtes et des différents offices, le souffle spirituel omniprésent ? »

l3ico10
9 Produits