En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs Cliquer Ici

J'accepte

« LA MORT EST VAINCUE »

3,50 €
TTC

Éléments de doctrine chrétienne

« La mort est vaincue » -  Les fins dernières selon les Pères de l’Église, Archimandrite Placide DESEILLE, 14,5 x 20,7 cm, 22 p. brochure agrafée.

Quantité
Derniers articles en stock

  • Pour être le plus équitable possible, nous avons choisi de facturer les frais de livraison en fonction du poids de la commande. Avant de valider votre commande, vous aurez la possibilité d'estimer vos frais de livraison. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes questions aux 04.66.82.99.12 Pour être le plus équitable possible, nous avons choisi de facturer les frais de livraison en fonction du poids de la commande. Avant de valider votre commande, vous aurez la possibilité d'estimer vos frais de livraison. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes questions aux 04.66.82.99.12
  • L’acheteur a le droit de rétractation pendant un délai de 14 jours. Au cas où le client voudrait se rétracter, il est tenu de nous retourner les produits non ouverts, en état de revente. Ce retour se fait aux risques de l’acheteur. L’acheteur a le droit de rétractation pendant un délai de 14 jours. Au cas où le client voudrait se rétracter, il est tenu de nous retourner les produits non ouverts, en état de revente. Ce retour se fait aux risques de l’acheteur.

Le but de la création est la déification de l’homme et de l’univers. Toute l’économie du salut, l’œuvre rédemptrice du Christ, l’action sanctificatrice du Saint-Esprit, ont pour but de ramener l’humanité déchue vers la plénitude de la déification. Or c’est par le retour du Christ que se réalisera l’accomplissement suprême de ce dessein de Dieu, et que cette économie du salut atteindra son accomplissement ultime. Si nous voulons retrouver un christianisme vivant, qui soit pour nous une source perpétuelle de joie et d’élan, il faut que nous replacions au cœur de notre vie chrétienne le désir impatient et la certitude du retour glorieux du Seigneur, qui animaient les premières générations chrétiennes.

l1pla309
1 Article