En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs Cliquer Ici

J'accepte

SERMONS AU PIED DE LA MONTAGNE

20,00 €
TTC

Sermons au pied de la montagne - Nouveaux sermons au pied de la montagne, saint Nicolas Vélimirovitch, traduit du serbe par Lioubomir Mihailovitch, Introduction de Jean-Claude Larchet, 14 x 22,5 cm, 267 p., broché

Collection «Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle»


Quantité
En Stock

  • Pour être le plus équitable possible, nous avons choisi de facturer les frais de livraison en fonction du poids de la commande. Avant de valider votre commande, vous aurez la possibilité d'estimer vos frais de livraison. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes questions aux 04.66.82.99.12 Pour être le plus équitable possible, nous avons choisi de facturer les frais de livraison en fonction du poids de la commande. Avant de valider votre commande, vous aurez la possibilité d'estimer vos frais de livraison. N'hésitez pas à nous contacter pour toutes questions aux 04.66.82.99.12
  • L’acheteur a le droit de rétractation pendant un délai de 14 jours. Au cas où le client voudrait se rétracter, il est tenu de nous retourner les produits non ouverts, en état de revente. Ce retour se fait aux risques de l’acheteur. L’acheteur a le droit de rétractation pendant un délai de 14 jours. Au cas où le client voudrait se rétracter, il est tenu de nous retourner les produits non ouverts, en état de revente. Ce retour se fait aux risques de l’acheteur.

En référence au « sermon sur la montagne » qui figure dans l’Évangile, mais sous le titre plus modeste de « sermons au pied de la montagne », le futur saint Nicolas Vélimirovitch a rassemblé deux série d’homélies prononcées en 1912 et 1923. Les homélies de la première série datent de l’époque où il venait d’être nommé professeur assistant au séminaire Saint-Sava de Belgrade, et où déjà très doué pour la parole, il était invité à instruire le peuple dans des églises de Belgrade et de toute la Serbie. Celles de la deuxième série datent de son séjour aux États-Unis et au Canada, où nommé administrateur de l’évêché serbe américano-canadien nouvel­lement créé, il donna plus de cent cinquante homélies dans diverses églises.

[...] Face aux accusations d’obscurantisme, saint Nicolas met en valeur les lumières du christianisme ; face aux théories de l’évolution qui font de l’homme un descendant du singe et le réduisent à son animalité, il rappelle son origine transcendante et sa nature royale ; face à l’égoïsme ambiant, il rappelle la beauté du sacrifice des mieux dotés en faveur des plus faibles ; face au sentiment des chrétiens d’être en minorité dans un monde qui leur est de plus en plus hostile, il rappelle que ce fut toujours la situation du Christ et de Ses disciples. Fin analyste des désirs inavoués de l’homme, il invite à débusquer dans le subconscient les pensées mauvaises ou mesquines et à les contrôler pour les régénérer et initier ainsi une régénération spirituelle de tout l’être. Il rappelle que l’héroïsme n’est pas une qualité des temps passés, mais que les jeunes d’aujourd’hui, sous la conduite d’un idéal, y sont aussi appelés et en sont aussi capables, quelle que soit la faiblesse qu’ils ressentent, car l’héroïsme se manifeste dans les petites choses de la vie aussi bien que dans les grandes. Il dénonce dans tous les domaines (économique, politique, scientifique, mais aussi et surtout religieux) les « marchands du temple ». Il comprend le pessimisme ambiant, mais donne des raisons convaincantes d’être optimiste, et c’est d’ailleurs par un magnifique sermon « sur la victoire finale du bien » que s’achèvent les deux séries de sermons.

On verra qu’après près d’un siècle et malgré la différence d’époque et de contexte historique, social et culturel, les Sermons au pied de la montagne et les Nouveaux sermons au pied de la montagne n’ont quasiment rien perdu de leur actualité : les travers du monde politique et économique analysés et critiqués avec pertinence par saint Nicolas subsistent de nos jours, de même que la crainte de l’avenir qu’il cherche à apaiser, et la fascination à l’égard de la science ou la séduction par la technique contre lesquels il met en garde. Les fausses « assurances sur la vie » dont il souligne les faiblesses sont même devenues aujourd’hui une institution prospère, masquant à l’homme contemporain que la véritable « assurance-vie » est celle qui lui permet d’être sauvé en Christ et d’accéder, après sa mort inévitable, à la vie éternelle du Royaume des Cieux.

Considérés comme des œuvres spirituelles majeures du « Chrysostome serbe », les Sermons et les Nouveaux sermons au pied de la montagne restent captivants par l’intelligence de leur contenu et la beauté de leur style, et sont stimulants par leur vision toujours finalement optimiste de l’homme et du monde.

Jean-Claude Larchet

l1spi25
3 Produits